Osez entreprendre

Tout sur l'entreprise individuelle

Plus de 71 % des créateurs d'entreprises ont choisi le statut d'entreprise individuelle en 2013. Ce nombre s'explique par le fait que ce statut est le plus simple et donc le plus utilisé. Pour information, il existe plusieurs formes d'entreprise individuelle, à savoir l'EI, l'EIRL et l'auto-entrepreneur. Et pour bien développer son entreprise, la plateforme d'affiliation peut aider.

Une entreprise individuelle, c'est quoi ?

Une entreprise individuelle ou EI est une forme juridique dans laquelle, seul le créateur de l'entreprise est le seul maître. De plus, elle ne demande pas de statut. Ainsi, un EI est la plus simple forme d'entreprise et ne présente pas beaucoup de contraintes.

Cependant, elle présente un inconvénient majeur : les patrimoines individuel et personnel de l'entrepreneur sont confondus. Il sera responsable des dettes de l'entreprise en cas de problème. Il est toutefois à remarquer qu'en faisant une déclaration d'insaisissabilité auprès du notaire, on peut mettre à l'abri les biens fonciers.

Qui peut créer une EI ?

Une entreprise individuelle est idéale pour les activités présentant de faibles risques, ne demandant pas d'outils de production et surtout qui ne nécessitent pas un capital élevé.

Le capital à prévoir ?

Avec une EI, vous n'êtes pas obligé d'avoir un capital.

EI et fiscalité

L'entrepreneur individuel ne dispose pas de salaire. Son revenu est principalement constitué de ses bénéfices. Ceux-ci sont généralement soumis à l'impôt sur le revenu dans la catégorie qui correspond à l'activité de l'entrepreneur :

· Pour un commerçant ou un artisan, le BCI ou Bénéfices Industriels et Commerciaux

· Pour une profession libérale, le BNC ou Bénéfices Non Commerciaux

Création d’EI, les formalités

Concernant les formalités pour la création d'entreprise individuelle, on peut dire qu'elles sont vraiment réduites au minimum. Ainsi, il suffit de faire une déclaration en ligne de l’activité en tant que personne physique, dans les centres de formalités des Entreprises ou CFE :

· pour le commerçant : la chambre de commerce et de l'industrie

· pour l’artisan : la chambre de métiers et de l'artisanat

· pour les agents commerciaux : la greffe du tribunal de commerce

· pour les professions libérales, l'Urssaf

Une envie d'expression, intervenez concernant ce texte.

Les publications similaires de "Blog"

  1. 1 Oct. 2017La finition la plus lisse et éclatante59 hits
  2. 22 Sept. 2017Un bureau de pro pour être plus éfficace au travail74 hits
  3. 3 Sept. 2017Malgré les crises de l'agriculture en France, monter une exploitation bio est viable !103 hits
  4. 24 Mai 2017Les palettes EUR/EPAL comportent différents marquages sur les éléments intermédiaires185 hits
  5. 13 Fév. 2017Il ne faut aujourd'hui que quelques heures pour créer une SAS283 hits
  6. 18 Janv. 2017Une solution souple pour votre entreprise304 hits
  7. 12 Janv. 2017Les différents types d'entrepôts459 hits